Ville solidaire

 

Un des axes majeurs de ce programme est de retrouver du bonheur au quotidien. Parce que oui, la politique sert aussi à cela !

 

Cela passe par davantage de solidarité, à tous les âges de la vie et quelle que soit son identité, son apparence... Une ville plus inclusive passe par le bien-être de chacune et chacun.

 

Santé-prévention

 

  • Favoriser l’implantation de centres de santé et mutualistes pluri-professionnels à tiers payant intégral pour faciliter l’accès aux soins et lutter contre la désertification médicale
  • Créer des bains-douches sécurisés aux horaires d’ouverture étendus accessibles à tous et à toutes
  • Mettre en place, en lien avec les associations spécialisées, des salles ou des équipements mobiles de consommation à moindre risque pour renforcer le suivi sanitaire et social des toxicomanes, réduire les pratiques à risque et lutter contre la consommation de la drogue


Petite enfance

 

  • Renforcer le rôle des centres sociaux pour en faire des lieux de ressources et d’aide à la parentalité
  • Créer de nouvelles crèches, afin d’assurer une proximité de service aux parents
  • Recrutement d’assistantes et d’assistants maternels en tant que titulaires
  • Renforcer les moyens consacrés à la protection maternelle et infantile en lien avec les autorités compétentes
  • Aménager des aires de jeux inventives, respectueuses des normes environnementales dans les jardins publics, les ludothèques, et les bibliothèques
  • Rendre la procédure d’attribution des places en crèches plus transparente et plus rapide en unifiant par le haut les procédures de demande de place (crèches associatives, familiales, parentales ou municipales)
  • Faire des crèches des lieux d’accueil adaptés pour les enfants autistes en formant les personnels encadrants

 

Troisième âge

 

  • Un logement adapté pour toutes et tous en fonction de son état physique et mental : développer l'habitat collectif intergénérationnel et générationnel (type béguinage) en partenariat avec les bailleurs sociaux.
  • Créer des équipes professionnelles mobiles pour le soutien à la vie quotidienne, quel que soit le type d'habitat choisi
  • Redynamiser les réseaux de familles d'accueil spécialisées
  • Installer des bancs adaptés pour nos ainé.es dans toute la ville
  • Créer une maison de la personne âgée, animée par des professionnels, permettant la mise en place de projets de groupe et de formations adaptées. Favoriser l’échange intergénérationnel à travers différents projets artistiques, culturels… Cette maison proposera un centre de ressources, des espaces de rencontre (mise en relation les personnes ; travail de groupe ; échange d’expériences…).
  • Accueillir régulièrement les personnes âgées dans les restaurants scolaires des écoles maternelles du quartier, pour un "rendez-vous du midi".

 

Sûreté

 

  • Mettre en place et développer dans les différents quartiers des postes de tranquillité publique adossés aux mairies de quartier et traiter de la sûreté en associant les acteurs de terrain et les habitants
  • Refuser l’armement de la police municipale
  • Refuser le développement de la vidéosurveillance, afin de donner la priorité à un service humain
  • « Best meetings » : impulser des réunions de compte rendu devant la population
  • Mettre les bailleurs devant leur responsabilité d’assurer une présence sécurisante dans leurs locaux d’habitation
  • Créer un observatoire municipal de la sécurité associant les habitants : partager un diagnostic et élaborer la politique de sûreté. Discuter des moyens humains et financiers dans ce cadre.

 

Une ville accessible à tou.t.es !

 

Un handicap physique ou mental ne doit pas être un obstacle pour vivre à Lille.

 

  • Mettre en place de marquages de guidage sur le sol dans les bâtiments municipaux pour faciliter le déplacement des personnes mal-voyantes. S’assurer de l’ambition et de la mise en œuvre du plan pluriannuel de mise en accessibilité des locaux municipaux.
  • Favoriser les programmes de pair aidance via des associations dans des lieux adaptés aux besoins des personnes concernées par un handicap mental ou physique 
  • Faciliter l'accès aux transports et aux lieux publics : réguler la lumière et la luminosité des écrans publicitaires de manière à ce qu’ils ne soient pas agressifs, arrêt de la musique dans le métro
  • Développer l'information vers les habitants afin que les différences soient enfin comprises et les compétences humaines et professionnelles reconnues.
  • Accélérer l’équipement des circulations piétonnes en bornes interactives et sonores.

 

Assurer l’accès à un service funéraire digne

 

Créer d’un service funéraire municipal pour assurer à tous une égale dignité quels que soient ses moyens

 

Réduire la fracture numérique

 

  • Promouvoir les logiciels libres et accompagner leur utilisation
  • Intégrer dans les clauses de marché public la prise en compte de l’obsolescence programmée du matériel informatique. Préférer les logiciels et systèmes peu gourmands en ressources matérielles
  • Développer le réemploi des parcs informatiques 
     

 

Déposer une contribution

En vous connectant comme contributeur nous vous demandons de renseigner votre nom et adresse de messagerie. Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

5 Contributions

Propositions pour le Programme Décidez pour Lille


DEMOCRATIE

Créer dans chaque quartier des espaces extérieurs comme lieux de rencontres et d’épanouissement

Exposé des motifs : le socle de la démocratie, la raison d’être de la ville, le préalable au vivre ensemble est la rencontre, l’échange. Or, l’organisation des rapports sociaux dans le système capitaliste tend à supprimer, et pas seulement dans le cadre du travail, les lieux d’échanges et de socialisation. Les « gens », les habitants, ne se rencontrent plus. Les personnes âgées, mais aussi les parents, développent à juste titre une forme de nostalgie de la salle de jeux de leur jeunesse : « DEHORS » (cf. les débats sur la solitude des enfants face aux écrans).

Proposition : Créer dans chaque quartier, au moins un lieu central en extérieur avec espaces verts, arbres, jeux, places assises, espace canin, sécurisé par du personnel municipal, si possible en proximité des lieux culturels tels que médiathèques et/ou maisons folies

Répondre Partager

Lutter efficacement contre la pollution de l’air, transports en commun gratuits, piste cyclables sécurisées, interdiction de tous les pesticides dans la ville et aux alentours, favoriser le bio local et de saison en subventionnant les producteurs bio locaux.

Répondre Partager

Constat : il est très difficile pour une personne âgée de déménagé, même si on lui propose un logement meilleur.
Solution : un service public municipal d'aide aux personne à déménager.

Répondre Partager

Il faut repenser la visibilité et l'implantation des commissariats de police dans les quartiers: à Fives par exemple, il est invisible... pourquoi pas le remettre sur la place degeyter? Plusieurs locaux commerciaux sont toujours vides...

Répondre Partager

La question du bien-être animal est à ajouter à cette rubrique. Par ailleurs, voici la charte " une ville pour les animaux" qui peut être intégrée au programme:
Élevage & pisciculture
• Intégrer le « bien-être animal » dans les critères
d’a ribution des marchés publics en matière de
cantines scolaires et de restauration collective :
Exclure de la commande publique l’ensemble
des produits issus de l’élevage intensif (viande,
œufs, laitages, poissons d’élevage…) ;
Cesser de s’approvisionner auprès d’aba oirs
pratiquant l’« étourdissement » au CO₂ des
cochons, la suspension des volailles conscientes
ou l’aba age sans « étourdissement ».
• Augmenter la part de protéines végétales dans
les menus dans la restauration collective :
Introduire deux repas végétariens ou
végétaliens hebdomadaires ;
Instaurer une option quotidienne végétarienne
ou végétalienne.
• Mener des actions de sensibilisation auprès des
restaurateurs et du grand public pour encourager
et accompagner un développement signifi catif de
l’off re végétarienne ou végétalienne.
Cirques
• Prendre toute mesure légale possible contre
l’installation de cirques détenant des animaux
sauvages.
• Soutenir l’adoption par le conseil municipal d’un
vœu demandant une interdiction nationale des
cirques détenant des animaux sauvages.
Animaux de compagnie
• Soutenir une politique de stérilisation des chats
errants en partenariat avec des associations de
protection animale.
• Aménager des aires de libres ébats pour les chiens
suffi samment spacieuses (« caniparcs »).
• Garantir la transparence de l’activité des fourrières.
Droit animal
• A ribuer une délégation protection animale
à un·e membre du conseil municipal, inclure la
protection animale dans la politique de la ville et
prévoir une ligne budgétaire dédiée.
• Soutenir les actions de sensibilisation à l’éthique
animale (communication de la ville, périscolaire,
associations, etc.).
Chasse
• Promouvoir la coexistence pacifi que avec les
animaux sauvages et « liminaires » ainsi que la
gestion non létale de leurs populations.
• Prendre toute mesure légale possible, dont
l’interdiction ponctuelle de la pratique de la
chasse sur le territoire communal, afi n de
favoriser les activités de découverte des animaux
et de la nature.
Corrida
• Soutenir l’adoption par le conseil municipal d’un
vœu demandant une interdiction nationale des
corridas et des « écoles » tauromachiques.
• Prendre toute mesure légale possible, le cas
échéant, contre l’organisation de corridas sur le
territoire communal et réorienter les subventions
et moyens municipaux vers des ferias sans
corridas. Supprimer toute subvention municipale,
le cas échéant, aux « écoles » tauromachiques.
Expérimentation animale
• Intégrer le « bien-être animal » dans les critères
d’a ribution des marchés publics en matière de
produits d’entretien : tendre vers une commande
publique « 100 % produits non testés sur les animaux ».

Répondre Partager

Je partage sur ...