LMH au comble du mépris

Le jeudi 27 septembre 2019 un rassemblement organisé par un collectif d’habitant de Fives a eu lieu sous les fenêtres de l’antenne de LMH Lille-est. Nous étions présents pour soutenir ces locataires en colère. Mécontents qu’un article soit paru dans la Voix du Nord dénonçant la situation critique de certaines résidences,  LMH a répondu par voie de presse : ils nous accusent de récupération politique et affirme que les locataires refusent la discussion.


Puisque semble-t-il leur communication naïve peine à identifier les problèmes, nous nous proposons de leur rappeler la situation.


Les locataires sont nombreux à se plaindre de problèmes d’humidité, d’infiltrations, et de chauffage.


Un diagnostique amiante et plomb a été réalisé mais les résultats n’ont été communiqués à aucun locataire. Ceux-ci sont en droit de connaître les risques encourus pour leur santé.


Face à l’ensemble de ces problèmes Madame Mélissa Menet, conseillère municipale de Martine Aubry déléguée à la lutte contre l’habitat Indigne, constate la vétusté des équipements et des habitations et communique tranquillement sur le fait que le bailleur social prévoit une réhabilitation thermique pour 2025.


Comment la mairie et LMH tous deux dirigés par des socialistes peuvent-ils  demander aux locataires de continuer à vivre pendant 5 ans dans des appartements pleins d’infiltrations, dont les plafonds tombent, avec les moisissures qui se propagent et avec des coupures régulières d’eau chaude ?


Les habitants ne veulent plus discuter avec des médiations de quartiers, ils veulent des actes et des travaux, ici et maintenant.


Les problèmes rencontrés à Fives ne sont malheureusement pas isolés.
Voilà des mois que nous sillonnons la Ville, de Moulins à Fives en passant par Faubourg de Béthune, Wazemmes ou Lille sud partout les locataires de LMH dresse le même constant.

Des logements non entretenus, aucun investissement pendant des années et un bailleur social bien trop souvent aux abonnés absents. Combien sont-ils à nous avoir raconté les lettres restées sans réponses et les promesses dont on attend encore qu'elles se réalisent ?

Combien sont-ils à nous avoir fait rentrer dans leur appartement pour nous montrer : les fissures dans les murs, la moisissure, les fuites d'eau ou les rats ?

Alors oui, les locataires méprisés finissent par se rebeller et s'organisent, comme ils l'ont fait à Fives ce 27 septembre. Lorsque les habitants se regroupent pour exprimer une colère collective en espérant changer leur quotidien, nous nous tenons à leurs côtés pour les soutenir. Nous ne nous battons pas depuis nos bureaux, mais depuis les cages d’escaliers et les salons des habitants.

Nous demandons que des travaux soient effectués au plus vite à Fives et dans tous les quartiers où les locataires dénoncent des conditions de vie indigne.

Nous rappelons également  la responsabilité directe du gouvernement Macron. En trois ans, celui-ci a privé les offices HLM de 4 milliards d’euro. A Lille 70% de la population est éligible au logement social, il est temps que Martine Aubry réagisse.  Les belles paroles ne suffisent plus. Il faut désormais engager un véritable rapport de force avec le gouvernement pour que celui-ci permettent aux françaises et aux français d’être logés dignement.

Je partage sur ...

Derniers articles

Partir des quartiers pour arriver au beffroi

Partir des quartiers pour arriver au beffroi

Leave review
Retrouvez les principales annonces faites lors de la conférence de presse d...
Lire plus
Investissements : Martine AUBRY et sa majorité en panne

Investissements : Martine AUBRY et sa majorité en panne

Leave review
Lire plus
Collectif Décidez pour Lille : une soirée de lancement réussie !

Collectif Décidez pour Lille : une soirée de lancement réussie !

Leave review
Compte-rendu de la soirée de lancement du collectif Décidez Pour Lille
Lire plus