Climat : les Tarfuffes sont au Beffroi

Le conseil municipal du 4 octobre a déclaré symboliquement la ville de Lille « en état d’urgence climatique » sur proposition de (….). Oui seulement « symboliquement » hélas, car on ne peut effacer par un vote formel des décennies d’erreur. Sous les trois mandats précédents, en quoi la ville de Lille dirigée par la coalition PS-EELV est-elle devenue vertueuse en matière de lutte contre le réchauffement climatique ?


Alors que tous les voyants sont au rouge en matière d’écologie (pollution aérienne, densité immaitrisée, manque d’espaces verts, biodiversité menacée…), Martine Aubry et sa majorité ont continué imperturbablement à gérer la Ville dans une optique de croissance économique et de compétition internationale. Le ciment frais coule à flots sur Lille : un nouveau tribunal sur la plaine Churchill, Lillenium, le nouveau Forum, Euralille 3000, et bien sûr, l’« aménagement » de la friche Saint-Sauveur, sommet des contractions entre les discours greenwashés et les actes bétonnnants. La frénésie de construction bat son plein, pour mordre sans fin sur des emprises qui sont les seules respirations dans une Ville ultradense. Après tant de méfaits maquillés en progrès, la déclaration d’urgence climatique faite en conseil municipal ne peut être reçue comme sincère, mais comme le dernier acte de la comédie écologique de la majorité.


Nous portons un autre projet pour Lille. A la loi du béton nous préférons la régle verte municipale : avec nous, tous les décisions prises en matière d’urbanisme et de politiques publiques passeront sous ce révélateur de la règle verte. On ne doit pas prendre à notre planète, à notre écosystème plus qu’ils ne sont capables de reconstituer.


Ensemble avec les habitants, repensons la ville résiliente, solidaire, donc vivable.  Lilloises et Lillois, décidez pour Lille !

 

Protoxyde d’Azote, un geste important.


Le conseil municipale du 4 octobre a adopté une motion soutenant la proposition de loi déposée par le député de la France Insoumise Ugo Bernalicis visant à interdire la vente de prooxyde d’Azote aux mineurs. Nous saluons le vote de cette motion et nous nous réjouissons que la ville de Lille prenne position à nos côtés dans ce domaine.

Nous aurions souhaité que celle-ci aille plus loin en prenant un arrêté d’interdiction de la vente du protoxyde d’azote aux mineurs. La ville de Lille se doit de mettre en œuvre tous les moyens qui sont à sa disposition pour éviter la consommation du protoxyde d’Azote par des mineurs.


Au-delà des mesures d’interdictions qui peuvent être prise, le développement de réelles campagnes de prévention nous semble indispensable.

Je partage sur ...

Derniers articles

Partir des quartiers pour arriver au beffroi

Partir des quartiers pour arriver au beffroi

Leave review
Retrouvez les principales annonces faites lors de la conférence de presse d...
Lire plus
Investissements : Martine AUBRY et sa majorité en panne

Investissements : Martine AUBRY et sa majorité en panne

Leave review
Lire plus
Collectif Décidez pour Lille : une soirée de lancement réussie !

Collectif Décidez pour Lille : une soirée de lancement réussie !

Leave review
Compte-rendu de la soirée de lancement du collectif Décidez Pour Lille
Lire plus